Kalb el louz

Publié le par Aline Amozenova

Kalb el louz

Pour un plateau de 9 parts :

300 g de semoule de blé dur moyenne

150 g de sucre en poudre

70 g de beurre + 10 g pour le moule

1 cc d’arome vanille

100 ml d’un mélange d'eau et d'eau de fleur d’oranger (moitié moitié)

Pour la farce :

60 g d’amandes en poudre

30 g de sucre en poudre

1/2 cc de cacao amère en poudre

1 cc d'eau de fleur d’oranger

Pour le sirop :

500 ml d’eau

250 g de sucre en poudre

1 cc de jus de citron

1 cc d'eau de fleur d’oranger

Pour la décoration :

Amandes entières mondées

Kalb el louz
Kalb el louz
Kalb el louz

La veille au soir, dans un grand saladier mélangez la semoule et le sucre en poudre, arrosez de beurre fondu et mélangez à la fourchette pour sabler. Puis rajoutez l’arôme vanille et la moitié du mélange d’eau et d'eau de fleur d’oranger. Sablez de nouveau à la fourchette ou à la main (attention de ne pas pétrir). Couvrez et réservez.

Le lendemain matin, commencez par préparer le sirop. Mélangez l’eau, le sucre en poudre, le jus de citron et portez à ébullition. Baissez le feu et laissez cuire 15 minutes. Parfumez avec l’eau de fleur d’oranger et éteignez le feu. Laissez refroidir complètement.

Préparez la farce en mélangeant la poudre d'amande, le sucre et le cacao en poudre avec 1 cc d'eau de fleur d’oranger.

A votre pâte qui a reposé toute la nuit, ajoutez l'autre moitié de votre mélange d’eau et d'eau de fleur d’oranger et mélangez sans pétrir.

Beurrez votre moule et partagez la pâte en deux. Déposez une première couche fine dans le moule tout en tassant légèrement. Déposez ensuite dessus votre farce aux amandes et terminez par une deuxième couche de pâte. Tassez légèrement et égalisez la surface.

A l’aide d’un couteau, découpez des parts et garnissez chaque part avec une amande entière. Enfournez à 180°C pour 1h environ.

Une fois le Kalb el louz cuit et dès sa sortie du four, arrosez-le de sirop refroidie. Je l'arrose à la louche en 3 fois jusqu'à absorption complète.

Laissez refroidir avant de déguster.

Kalb el louz

Commenter cet article